Photo par Mark Ostow

Photo par Mark Ostow

AFP Final Cover Lo Res.jpg

Trouver le livre en ligne:

Biographie

Anjali Mitter Duva, écrivain et danseuse, est l’auteur de Adhira, fille de la pluie (Editions Tallandier, parution le 17 mai 2018). Née en 1973 d’une mère américaine et d’un père indien, elle passe les dix-huit premières années de sa vie à Paris avant de poursuivre ses études d’abord à Brown University, puis à MIT où elle obtient une maîtrise en urbanisme. Depuis, elle vit aux Etats-Unis, près de Boston. En 2002 elle devient co-fondatrice de Chhandika, une association de danse kathak (danse classique du nord de l’Inde). En étudiant elle-même cette danse, elle découvre l'histoire culturelle riche et complexe de cette forme d’art, et son développement fascinant au cours de l’histoire de l’Inde. C’est ici qu’elle trouve l’inspiration pour une série de romans historiques, dont Adhira, fille de la pluie est le premier. 

 

 
 

Adhira, fille de la pluie

A paraître le 17 mai 2018.

Rajasthan, 1554. Née un jour de pluie dans une ville du désert, la petite Adhira appartient à une famille d’artistes dévoués à la danse sacrée, cet hommage ancestral aux dieux hindous. Son père la destine à devenir une devadasi, l’une de ces servantes de Dieu qui ont pour prestigieuse mission d’incarner le divin et de le rendre sensible aux hommes. Mais la face cachée de leur existence est dramatique : les jeunes filles doivent aussi subir les faveurs de protecteurs fortunés.

Le destin d’Adhira bascule le jour où elle est violée par un prêtre. Son avenir de courtisane sacrée est condamné. Seul son talent peut encore la sauver de la disgrâce : elle n’a d’autre choix que de danser pour l’empereur avec l’espoir de retrouver le bonheur.

Anjali Mitter Duva nous entraîne dans le sillage d’Adhira et des membres de sa famille, déchirés entre leur respect pour la tradition de l’art sacré et la dure réalité d’un monde hindou menacé. Ardente et magnifique, Adhira force le destin pour conquérir sa liberté.

Lire un extrait